Les cueillettes d’Eddy 19 juillet 2019

Pourquoi j’ai sauté le pas !

eddy-bardin

Eddy Bardin en pleine cueillette au cœur du Beaujolais

… pour la petite histoire… on vous prévient, Eddy est bavard 🙂

L’émergence d’une passion :  Travailler au sein de la nature, de la cueillette à la transformation de plantes  comestibles et  aromatiques, un métier, une conviction, une passion qui est petit à petit apparue au fil des années.
Au contact de cette merveille depuis mon enfance, tout d’abord par le biais de ma famille, du sport, et ensuite par un amour et un intérêt porté à la Montagne, sa faune et de sa flore, c’est à l’âge de 28 ans que je décide enfin de tenter le grand saut, de faire de ma passion mon métier.
Mais au départ, rien ne m’y était prédestiné !

Comme une évidence : Issu d’un parcours sportif et professionnel dans le secteur sport depuis l’âge de 7 ans, j’étais au départ plutôt prédestiné à réaliser une petite carrière dans le handball, en tant qu’athlète puis en tant que salarié dans un second temps, un parcours que je suivis avec conviction jusqu’à mes 23 ans ! Une première partie de ma vie qui fût tellement riche, entre le sport de haut niveau et l’associatif, des rencontres exceptionnelles et des émotions vécues fortes et intenses.
Puis, par un goût de l’aventure et l’envie de nouveaux défis,  je me suis vite rendu compte que mon désir profond était ailleurs, loin des gymnases et des foules, plus proche de la nature,  vers les grands espaces et les hauteurs, la montagne et sa splendeur.
C’est pourquoi je me suis rapidement rapproché de celle-ci, par le biais tout d’abord des sports d’endurance et d’ultra-distance (en trail, vélo et ski de fond, longue traversée) et en m’installant par la suite dans les environs d’Annecy  où je partageai mon temps entre Décathlon, mon lieu de travail, et la MONTAGNE, ma maison ! Au fil des jours, cette passion pour la nature, la faune et la flore, n’a fait que grandir, et mon désir de vivre en lien avec celles-ci, d’apprendre, de la comprendre,  était devenu une évidence, un besoin vital !
Le déclic est arrivé, en juin 2017,  lors de la réalisation d’un de mes rêves, celui de traverser les Pyrénées en courant par le GR 10, ma chaîne de montagne préférée. Un projet qui m’a permis une nouvelle fois de faire corps avec la nature,  et une épreuve qui m’a littéralement encouragé et conforté dans mon envie, sur ce que je devais faire de ma vie, ce que devait être mon futur, en lien avec mes convictions, mes valeurs, mon état d’esprit,  sur ce que je souhaitais défendre et transmettre.

Mon projet, une réalité

Installé en activité artisanale depuis la fin d’année 2018, dans la cueillette de plantes sauvages comestibles et aromatiques, (de la racine jusqu’au fruit !) et la transformation en divers produits de conservation (confiture, gelée , marmelade, conserves aux vinaigres , etc..), je vous emmène à la découverte de la nature, de sa richesse, de ses saveurs, de sa diversité et de ses bienfaits, le tout dans votre assiette, au rythme des 4 saisons !

Mon bureau : La nature, les forêts, les alpages, les prairies

Mon métier : Cueillir pour vous faire découvrir, transformer pour vous faire déguster

Un sens : Vous partager ce que LA NATURE nous offre au quotidien

Les délices de cet univers sont très riches en nutriments, minéraux et  vitamines à l’état sauvage, car ils  peuvent s’implanter, se développer,  et s’exprimer à leur guise !
Pour varier ou compléter mes petits produits avec de nouvelles saveurs, je travaille également en lien avec des producteurs locaux de fruits, ou même avec des particuliers (qui me contactent parfois !), parfaitement en adéquation avec mon état d’esprit et les valeurs que nous défendons en commun.

Pourquoi dans le Beaujolais ?

Le Beaujolais est mon terroir, mon chez moi, le lieu ou je suis né et où j’ai passé la plus grande partie de ma vie !
Cependant, avant de me lancer, j’ai tout de même hésité à m’installer dans les Pyrénées, ma montagne de cœur, celle dont je suis véritablement attirée ! Mais, retourner dans le Beaujolais, une région très dynamique, pour mener à bien ce projet, pour le partager avec ma famille, était le meilleur choix, je pense.
Et puis, grâce au sport, je connais la quasi totalité des villages et routes  de notre région et de nombreux chemin, ce qui facilite l’intégration !

Comment je m’y suis pris

Dans un premier temps, je souhaiterai sincèrement remercier tous ceux et celles qui m’ont accueilli et m’ont orienté dans mes recherches ! Je ne pourrai pas tous et toutes les citer, mais bien évidemment, ils ou elles se reconnaitront !  Mais en voici les principaux :

  • l’organisme  Beaujolais Vert votre Avenir, que je connaissais depuis sa création, a été mon premier point d’accroche, avec Guillemette et Edith. Par la suite, la rencontre avec Wladek (un homme formidable)  qui a été déterminante car il m’a ouvert le réseau, notamment vers les membres de l’association G’REINES DES PRES (dont je fais parti aujourd’hui) qui regroupe les différentes professionnelles du secteur des plantes, des productrices aux animatrices !
  • Les différents maires qui m’ont apporté leur intérêt pour ce projet et m’ont accueilli les bras ouverts  lorsque je recherchais un local de transformation !
  • Et surtout, un grand merci à la Famille DESPRAS, que cela soit Dominique, maire de Claveisolles et agriculteur du GAEC DE L’ESPOIR, qui m’a proposé son ancien local de fromagerie, Marie-Ange (sa femme) mais aussi également Jules et Josiane, mes proprios !

Une chose dont je suis fier

Non je n’ai pas forcément de fierté à la réalisation de ce projet ! Je suis juste libre, je fais juste ce qui me plaît au quotidien, et j’ai beaucoup de chance de vivre ainsi, tous les jours ! J’essaye de transmettre au maximum mes petites connaissances aux jeunes et aux habitants locaux ! Si il y une chose dont je suis fier, c’est ma région ! Quand je vois les nombreuses personnes qui œuvrent au quotidien pour faire vivre notre belle campagne, en mettant en lien les professionnels, en accueillant les nouveaux arrivants, en organisant sans cesse des événements festifs (sportifs et culturels),  et tout simplement en construisant ce qui est pour moi notre futur, je n’ai qu’une envie, essayer d’œuvrer un maximum avec mes collègues dans ce sens.
Nous sommes en train de créer, sans le vouloir,  à notre petite échelle, une nouvelle société parmi la société, c’est assez marrant à vivre d’ailleurs !

Une galère… résolue héroïquement !

Non, malheureusement,  pas de difficultés ! De toute manière,  dès lors que la santé est bonne, selon moi, tout est possible, il suffit d’y croire et de s’en donner les moyens !

Et la famille dans tout ça ?

Question famille, tout va bien ! Ils sont très heureux pour moi et c’est un plaisir de pouvoir le partager avec eux !  De toute manière, même si personne n’était en accord avec ce projet, j’y serai allé quand même, car c’est ma vie, tout simplement !

Le conseil que je vous donne

La campagne est un choix. C’est une vie simple, au jour le jour, sans superflu, mais avec des valeurs de travail, de respect, d’entraide, d’amitié et de partage qui sont fondamentales.
En règle générale, en campagne, le travail fait parti de notre vie. On ne compte pas les heures, puisqu’on n’a pas de montre (rire),  on travaille beaucoup, mais avec du sens, celui de servir et de faire plaisir à autrui.
C’est une vie qui n’est orientée ni sur l’argent, ni sur l’appât du gain, mais plutôt sur le partage et l’échange, de compétences et de savoir, où l’être humain ne se marche pas l’un sur l’autre, mais reprend toute sa bonne petite place sur la planète.
Plus  besoin de se rendre au Vietnam où je ne sais où pour chercher le bonheur, car on est tout simplement heureux au quotidien !

SEUL ON VA « PARFOIS » PLUS VITE,
MAIS ENSEMBLE ON VA BEAUCOUP PLUS LOIN !

Pour me joindre

Eddy BARDIN

LES CUEILLETTES D’EDDY
Lieu dit Valtorte
69870 CLAVEISOLLES
06 70 56 67 90 / eddy.bardin[@]live.fr
Site web  / Facebook : LES CUEILLETTES D’EDDY

« Café des Possibles – Lamure s/Azergues, 20 septembre 2019
Grande maison de village à rénover – Ouroux »